PARTAGER CETTE PAGE

Kigali(Rwanda) 25 avril 2017 : Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Zachary Muburi-Muita, Secrétaire Exécutif de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), a visité les Quartiers Généraux de la Collaboration Transfrontalière du Grand Virunga (GVTC). Pour rappel, les deux institutions ont signé un Memorandumo of Understanding( MoU) Tripartite avec la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs(CEPGL) en 2014, visant à promouvoir la coopération entre les parties en matière de protection de l’environnement, la valorisation des ressources naturelles en vue de la prévention des conflits et le développement durable dans la Région des Grands Lacs d’Afrique.
Diplomate Kenyan, Son Excellence Monsieur l’Ambass. Zachary Muburi-Muita a pris ses fonctions en juin2016 en qualité de Secrétaire Exécutif de la CIRGL, succédant ainsi au Professeur Alphonse Ntumba Luaba, de nationalité congolaise (RDC).
Dans son mot d’accueil, Dr Georges Muamba Thsibasu le Secrétaire Exécutif de GVTC, a rappelé que la CIRGL a toujours soutenu GVTC dans le processus de mise en œuvre, à travers son Groupe de Parlementaires, notamment pour l’octroi de l’Accord de siège à GVTC par le gouvernement du Rwanda. Dans un passé récent, sous la haute diplomatie du Prof. A. Ntumba Luaba, la CIRGL a de nouveau apporté un appui considérable à GVTC pour amener les trois Etats membres dont la RDC, le Rwanda et l’Ouganda à la signature du Traité de la Collaboration Transfrontalière. Ce traité, qui témoigne d’efforts énormes déjà consentis par les trois Etats, nécessite encore davantage l’appui de la CIRGL afin qu’il soit ratifié par les parties signataires afin de consolider la personnalité juridique de GVTC et sa crédibilité auprès de divers partenaires.
Au terme d’une présentation sur GVTC à S.E. Zachary Muburi-Muita, ce dernier s’est dit heureux de prendre connaissance de cette institution intergouvernementale avec force détails et a promis de l’appuyer dans la réalisation de sa mission et de ses objectifs. Car, a-t-il soutenu, la conservation des ressources naturelles et de la biodiversité est très capitale dans la région. Sans ces ressources naturelles et toute la biodiversité, les vies humaines de la région seront également menacées d’extinction. Aussi a-t-il vivement recommandé de sévir contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, conscient que si ces dernières sont rationnellement exploitées, elles peuvent inévitablement contribuer à la construction d’une paix durable et au développement communautaire dans la Région des Grands Lacs.
GVTC Communication Service