PARTAGER CETTE PAGE

Ce lundi 27 mars 2017, GVTC, en partenariat avec les membres du Consortium dont Search for Common Ground, Vrije Universiteit Amsterdam et Ghent University, a roganisé un atelier de 3 jours de lancement du projet NICHE(Netherlands Initiative for Capacity Building) à l’hôtel Muhabura de Musanze(Rwanda).
Les participants à cet atelier proviennent notamment des institutions de conservation de la RDC, du Rwanda et de l’Ouganda ; des institutions académiques et de recherche de ces trois pays ainsi que des Pays-Bas, en tant que membres du Consortium au projet NICHE.
Le projet NICHE permettra à GVTC d’élargir son réseau aux institutions éducatives et de recherche, parmi lesquelles l’Institut d’Enseignement Supérieur (INES-Ruhengeri), Institut pour la Conservation des Forêts Tropicales (ITFC) de Mbarara University (Ouganda) et l’Observatoire Vulcanologique de Goma (OVG-RDC).
A travers le projet NICHE, GVTC établira également une collaboration avec des fournisseurs de formation et d’éducation postsecondaire à savoir l’Université de Goma (RDC), l’Université du Rwanda, notamment l’Ecole de Gestion Agricole (KCCEM) ; l’Université de Makerere(Ouganda) avec l’Ecole de Foresterie, Etudes Géographiques et du Tourisme.
Les partenariats précités avec les institutions éducatives, de recherche et de formation faciliteront la réalisation des objectifs et résultats assignés au projet NICHE et visant à renforcer les capacités dans le Paysage du Grand Virunga (PGV), aussi bien que la réalisation d’un développement coordonné ainsi que la fourniture des services d’éducation, de formation et de recherche en gestion des ressources naturelles et résolution des conflits, la médiation sur la gestion et le partage de ces ressources, avec des impacts avérés sur la stabilité et la croissance inclusive dans le PGV.
La réalisation de ces résultats requiert une attention particulière sur la gestion des forêts, la faune et la flore contenues dans les parcs, l’eau, la terre, le pétrole et les ressources minérales.
Cet atelier NICHE de trois jours vise à (1) échanger des idées et recueillir les attentes sur le projet NICHE avec les partenaires du réseau GVTC ; (2) présenter les partenaires au projet et leurs expertises à mettre au service des parties prenantes ; (3) présenter le projet aux différentes parties prenantes et débattre conjointement sur les idées et les attentes ; (4)présenter les instruments de base et amorcer la collecte des données de base ; (5)conduire une planification concertée des activités du projet pour la première année.
Les mots de bienvenue ont été présentés par Dr Georges Muamba Tshibasu, Secrétaire Exécutif de GVTC qui a rappelé les défis majeurs à surmonter afin d’assurer la durabilité et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles contenues dans le PGV, en particulier la perte de la biodiversité, les crimes contre la faune et la flore, la pression démographique sur les aires protégées, les effets négatifs du changement climatique, des conflits variés nés de l’accès aux ressources naturelles par les populations survivantes le long des parcs, des conflits armés persistants, la densité galopante de la population dans un contexte de pauvreté, etc. Dr Georges Muamba Tshibasu a remercié l’initiative du Royaume des Pays-Bas qui a inclus dans ses programmes de coopération avec la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, des projets de renforcement des capacités pour la gestion des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité, à travers GVTC et ses partenaires sur le terrain.
Au nom de Madame Belise Kariza, Directrice Générale du Tourisme de Rwanda Development Board (RDB) et Présidente du Conseil d’Administration de GVTC, Dr Antoine Mudakikwa a remercié le Royaume des Pays-Bas pour son appui apporté à GVTC afin de pouvoir organiser cet atelier. Aussi a-t-il relevé que GVTC est devenue une institution intergouvernementale bien établie, offrant des opportunités d’amélioration de la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes. Dr Antoine Mudakikwa a ajouté que la résolution des conflits dans le PGV pourrait soutenir les efforts des populations dans leur développement socioéconomique dan s la région, dès lors que la gestion des ressources naturelles est l’une des clés pour la stabilité et un monde paisible dans le futur.
GVTC Communication Service.