Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Séminaire sur la révision du plan stratégique de communication de GVTC

JPEG - 99.9 ko

Du 2 au 3 décembre 2014, GVTC a réuni une équipe d’experts à l’Hôtel Ihusi de Goma (Nord Kivu) afin de procéder à l’examen de la stratégie de communication de cette institution intergouvernementale en vue d’une révision et adaptation. L’image institutionnelle de GVTC étant largement dépendante de cette stratégie de communication, combien indispensable à la collaboration transfrontalière, le besoin de plancher sur le mandat, la vision, les objectifs, les audiences, les activités et les horizons de GVTC tout en les articulant avec les besoins en communication et le partage d’information se fait de plus en plus sentir depuis la révision du plan stratégique de GVTC qui va de 2013 à 2018.

Le séminaire tenu à Ihsui fait ainsi suite aux trois autres récemment tenus sur les besoins en information et le partage d’information à Goma (RDC), Musanze(Rwanda) et Kisoro(Uganda) au cours desquels les participants et partenaires à la conservation se sont exprimés la mise en place d’un mécanisme efficace de partage d’information entre GVTC et ses partenaires de la conservation. C’est ainsi que des séminaires de ce genre d’importance cruciale pour GVTC dans l’élaboration des messages institutionnels, la mise en œuvre des outils ou médias à utiliser pour la diffusion de ces derniers afin d’atteindre les audiences cibles. Aussi faut-il mettre un accent sur l’évaluation ou monitoring de l’impact réalisé. Voilà autant de défis qui ne cessent de se poser avec acuité à toute institution soucieuse de toujours répondre aux exigences accrues de ses audiences et partenaires, constamment en quête d’information et cela pour la réalisation de sa mission et de son mandat autant que la réalisation de ses nobles objectifs.

Les types de messages institutionnels, la mise en œuvre des outils ou médias à utiliser pour diffuser ces messages et atteindre les audiences cibles, l’évaluation ou monitoring de l’impact réalisé, voilà autant des défis qui ne cessent de ce poser avec acuité à toute institution soucieuse de toujours répondre aux exigences accrues de ses audiences et partenaires en quête de l’information et cela pour la réalisation de sa mission et de son mandat ainsi que la réalisation de ses nobles objectifs.

Entre autres objectifs, ce séminaire portant sur la révision du plan stratégique de communication de GVTC visait notamment l’élaboration et l’implémentation des politiques de plaidoyer pour les lignes directrices de haut niveau dans la planification des aires protégées dans le paysage du Grand Virunga. Cela a conduit les participants à concevoir les mécanismes de collecte et de partage d’information sur les bonnes pratiques dans la gestion des aires protégées des parcs transfrontaliers entre le Rwanda, la RDC et l’Uganda. GVTC a toujours misé sur une planification participative en association ses interlocuteurs et partenaires-clés à des séances de travail dont les résultats se sont avérés performants pour mener à plus d’engagements et d’actions les acteurs de la conservation des ressources naturelles de la faune et de la flore dans le paysage du Grand Virunga.

Accueillant ces assises de Goma sur site, Mr Norbert Mushenzi, Directeur adjoint et Chef de site du Parc National de Virunga, a relevé le fait que la communication est un outil essentiel qui doit même suppléer la conservation policière autrefois en vigueur dans nos parcs et qui a fini par céder le pas à la conservation participative. Au regard de la situation actuelle combien évolutive, la conservation communautaire, la communication peut certainement tempérer certains conflits rencontrés dans la gestion de la conservation. Et selon les dires du Chef de site, les partenaires de GVTC attendent beaucoup de ce séminaire portant sur la révision du plan stratégique de communication qui contribue largement à la conservation des ressources naturelles à travers nos trois pays transfrontaliers dont la RDC, le Rwanda et l’Uganda.

Invité pour l’ouverture officielle de ce séminaire, Son Excellence Monsieur Enselme Kitakya, Ministre provincial en charge de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Tourisme, a souhaité la bienvenue aux participants, particulièrement ceux venus du Rwanda et de l’Uganda. Le ministre provincial, représentant le Gouverneur de province à ces assises, a loué l’idée combien géniale de la création de GVTC qui est en fait une structure fédératrice des efforts engagés dans le processus de conservation dans le paysage du Grand Virunga. Selon le Mr Enselme Kitakya, GVTC est devenue un incubateur d’idées et actions dans le secteur de la conservation et ce au plus grand bénéfice de nos populations et de l’humanité entière. En effet, a-t-il précisé, les problèmes et avantages rencontrés environnementaux n’ont pas de frontières et nous avons des frontières administratives qui sont artificielles pendant que les animaux qui vivent dans les parcs n’ont pas besoin de frontières. Et de part ses missions et modes d’intervention à différents niveaux, GVTC a besoin de se doter d’une stratégie bien élaborée en matière de communication et d’information en tant qu’instruments incontournables de la conservation et cela pour lui permettre de mieux accomplir ses objectifs de conservation et de développement. Cela est d’autant pertinent qu’actuellement, dans plusieurs institutions, le rôle combien important de la communication est relevé et le défi informationnel ainsi que les asymétries d’information sont contreproductifs dans bien des institutions ou entreprises. Ces asymétries relèvent du fait que, au sein d’une même institution, certaines personnes sont suffisamment informées pendant que d’autres sont sous-informées. Ce qui crée des suspicions parce que bien des acteurs ignorent ce qui se passe au sein de leur institution. Aussi le Ministre a-t-il salué la nouvelle dynamique imprimée à GVTC qui s’impose de plus en plus en tant qu’institution fédératrice des efforts de la conservation collaborative dans le paysage du Grand Virunga et qui a déjà beaucoup fait bien qu’il reste encore beaucoup à faire.

Enfin, prenant la parole à son tour, Dr Georges Muamba Tshibasu, Secrétaire Exécutif de GVTC, a remercié l’equipe des experts pour avoir répondu à l’invitation leur adressée sur la révision de la stratégie de communication de GVTC. Il a retracé les contours historiques combien modestes, dans lesquels GVTC a vu le jour, avec l’aide de cette collaboration informelle entre les gardes des parcs transfrontaliers de la RDC, du Rwanda et de l’Uganda. Ce qui a donné plus tard naissance à l’engagement des autorités des aires protégées de ces trois pays, l’implication et l’engagement des ministres en charge de l’environnement, conservation de la nature et tourisme de la RDC, du Rwanda et de l’Uganda. La collaboration de GVTC avec les institutions régionales dont la CEPGL, la CIRGL, etc a été évoquée par le Secrétaire Exécutif de GVTC qui a également évoqué la signature prochaine du Traité de GVTC par les trois pays et qui certainement élargira encore davantage les horizons de cette Institution intergouvernementale entre la RDC, le Rwanda et l’Uganda.

GVTC Communication Service

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.