Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Réunion consultative sur l’harmonisation des pratiques locales des aires protégées dans le Paysage du Grand Viurnga

Le 21 juillet 2016, GVTC a commencé une réunion de deux jours à l’Hôtel La Palme de Musanze (Rwanda), laquelle réunion envisage l’harmonisation des pratiques locales des aires protégées dans le Paysage du Grand Virunga. Les participants qui y prennent part sont les directeurs de parcs, les gestionnaires de la conservation communautaire, les experts en renforcement de la loi, suivi et évaluation venant de la RDC, du Rwanda et de l’Uganda, aussi bien que quelques membres du personnel de GVTC comme facilitateurs.

Dans son mot de bienvenue, Mr Fidele Ruzigandekwe, Secrétaire Exécutif de GVTC en charge des programmes, a remercié les participants des institutions-mères (partenaires) de GVTC pour avoir montré de l’intérêt quant à cette réunion importante. Mr Fidele Ruzigandekwe a rappelé que l’harmonisation des pratiques locales des aires protégées dans le Paysage du Grand Virunga (PGV) est un processus initié par GVTC et que les lois sont importantes pour une meilleure conservation, en fournissant un cadre de travail. Cependant, les trois pays ont chacun ses lois qui sont différentes, sa culture, son histoire, et ces lois avaient été élaborées à partir des contextes différents, pour et par des peuples qui ont leurs façons de penser différentes et à cause de cela, cette harmonisation des pratiques et des lois n’est pas aisée mais les différences peuvent être abordées afin d’obtenir un consentement pour une conservation durable dans le PGV.

L’harmonisation est un long processus et une tâche ardue dès lors que nous devons prendre en considération la souveraineté de chaque pays. En dépit de cela, nous avons besoin de négocier les changements requis quant à ce processus en vue d’améliorer la conservation des ressources naturelles dans le PGV. Mr Fidele Ruzigandekwe s’est référé au Traité de GVTC finalement signé en 2015 après plus de 10 ans de consultations et négociations et grâce à ce Traité signé par les trois pays, le processus d’harmonisation des pratiques locales des aires protégées pourrait aller plus rapidement.

Les pratiques locales sont des lois mises sur pied par les institutions étatiques pour aider à réaliser des avancées en matière de conservation, résoudre des problèmes réels sur le terrain. Discuter ces pratiques et locales au cours de cette réunion permettra aux participants d’échanger leurs expériences selon leurs pays respectifs. Les participants venus de Rwanda et de l’Uganda prennent déjà part à cette réunion tandis que ceux de la RDC ne sont pas encore arrivés suite à un empêchement inattendu.

Le Secrétaire Exécutif Adjoint de GVTC a saisi cette opportunité pour annoncer aux participants que GVTC organisera deux ateliers la semaine prochaine à Entebbe (Uganda). Le premier portera sur la mise en œuvre du Centre d’excellence pour le partage d’information entre les parties prenantes à la conservation pendant que le second planchera sur le Changement climatique, qui est un aspect important dès lors qu’il est un sujet d’actualité pour la gestion des ressources naturelles et de la biodiversité à travers le monde.

Ces mots de bienvenue ont été suivis par une présentation réalisée par Mr James Byamukama, Chargé de Programmes à GVTC, qui a esquissé le contexte de GVTC comme mécanisme interétatique pour la coordination des efforts de conservation dans le PGV.

Mr David Karuhanga, Conseiller juridique de GVTC, a présenté aux participants les pratiques locales des aires protégées, mettant un accent sur leur statut, les objectifs de ces politiques et les actions ou interventions dans le PGV, notamment pour le Rwanda et l’Uganda. Par exemple, il a été rapporté que 5% du revenu total du tourisme sont alloués aux communautés rwandaises et des recommandations ont été formulées et soumises aux décideurs pour accroitre ce pourcentage à 10%. Pour le cas de l’Uganda, l’une des pratiques locales des aires protégées est que 20% du revenu de la conservation bénéficie aux communautés vivant le long des aires protégées pour améliorer les relations entre les aires protégées et leurs communautés riveraines ou voisines.

GVTC Communication Service

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.