Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Renforcement de la collaboration entre le Parc National de Virunga et le Parc National des Volcans.

En date du 21 octobre 2016, GVTC a organisé une consultation spéciale à Rubavu (Rwanda) visant à renforcer la collaboration entre le Parc National de Virunga (PNVi-RDC) et le Parc National des Volcans (PNV/Rwanda). Cette réunion a été présidée par Dr Muamba Tshibasu Georges, Secrétaire Exécutif de GVTC et y ont pris par les personnes suivantes : Mr Juvénal Mukeshimana, Assistant du Secrétaire Exécutif de GVTC ; Mr Fidele Ruzigandekwe, Secrétaire Exécutif Adjoint en charge des Programmes à GVTC ; Mr. Prosper Uwingeli, Directeur du PNV ; Mr Innocent Mburanumwe, en charge du Secteur Mikeno du PNVi ; Mr Benjamin Mugabukomeye et Mr Altor Musema tous deux du Programme International de Conservation des Gorilles (PICG).
Dans son mot introductif, Dr Muamba Tshibasu Georges a tenu à remercier les participants pour leur présence et a saisi cette opportunité pour expliquer le raisonnement et le bien-fondé de cette consultation : « en tant que leaders de la mise en œuvre du Traité de GVTC, par lequel les Etats parties engagent GVTC à protéger et préserver les ressources naturelles transfrontalières, nous avons le mandat d’assurer de bonnes conditions de conservation de la biodiversité en respectant la souveraineté des Etats tel qu’il a été stipulé dans le Traité ». Selon le Secrétaire Exécutif de GVTC, cela implique de prendre soin des espèces migratoires et conserver la faune transfrontalière.
Les participants se sont accordés sur l’organisation des patrouilles coordonnées qui autrefois avait consolidé l’esprit de la collaboration transfrontalière ente les deux Autorités des Aires Protégées(AAPs). En effet, d’autres activités transfrontalières avaient été conduites en l’occurrence le recensement des gorilles de montagne qui a été achevé grâce à la collaboration de diverses institutions dans la région et cette activité conjointe pourrait contribuer à soutenir les patrouilles coordonnées afin de faciliter le monitoring des gorilles et autres espèces migratoires pour mieux savoir davantage sur leur protection, leur alimentation, santé, reproduction et sécurité.
Au cours de cette consultation spéciale, il a été relevé qu’il y a des zones critiques qui ne sont pas accessibles pendant les patrouilles de routine à cause des défis sécuritaires et cela constitue une raison suffisante pour que des patrouilles coordonnées soient menées. Aussi a-t-on observé qu’un groupe de gorilles de montagne du nom de Kuryama qui est un groupe pour la recherche et un autre du nom Karisimbi descendant du groupe Isusa qui est un groupe pour le tourisme sont à cheval entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo(RDC), utilisant plus souvent le côté RDC. Ce cas devrait motiver davantage une action collaborative afin de gérer d’autres problèmes de conservation en termes de braconnage et autres activités illégales.
Les rôles-clés que peuvent jouer les armées ont été soulignés et les participants ont rappelé que les forces armées de deux pays devraient être mises à contribution pour soutenir les personnes menant des patrouilles dans ces zones critiques. Le besoin de communication et de partage d’information a été aussi discuté et recommandé pour contribuer à l’amélioration de la collaboration transfrontalière. Pour ce qui est de la communication, les participants ont souligné combien il serait avantageux pour les Autorités des Aires Protégées de collaborer avec les forces armées, notamment lorsqu’il y a des activités de conservation qui sont menées le long des frontières. Ainsi serait-il important de communiquer avec les soldats dès lors qu’ils sont parfois engagés dans des opérations conjointes et qu’ils ont pour mission de protéger leurs pays. La collaboration avec les soldats est tellement importante que les directeurs de parcs pourraient leur fournir des informations stratégiques relatives à la sécurité et par conséquent les groupes armés (rebelles) ne peuvent plus traverser les frontières une fois qu’ils sont informés de la présence des armées loyalistes et cela serait très utile pour traquer les activités illégales, la fraude et le braconnage. Cette collaboration avec les armées doit être élargie aux services de douanes et de migration et GVTC contribuera avec un certain budget en appui à de telles initiatives, ayant à l’esprit le fait que PICG avait autrefois appuyé une initiative similaire qui par ailleurs s’était avérée fructueuse dans le passé.
GVTC Communication Service

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.