Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Redynamisation des Comités de Conservation Communautaire

JPEG - 90.1 ko

Du 4 au 5 juin 2014, à l’Hôtel Ihusi de Goma, province du Nord Kivu, Greater Virunga Transboundary Collaboration (GVTC) de Kigali a organisé un atelier de redynamisation des comités techniques en charge de la conservation communautaire pour les trois Etats de la RDC, du Rwanda et de l’Uganda.

GVTC a vu le jour grâce à la collaboration entre l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN), Rwanda Development Board(RDB) et Uganda WildlifeAuthority(UWA) avec leurs partenaires respectifs. Cette initiative qui date de 1991 visait essentiellement la collaboration entre les trois Etats et leurs partenaires en vue de la protection des gorilles de montage des parcs nationaux de Mgahinga, Bwindi, Queen Elizabeth, Rwenzori Mountains, Semuliki (Uganda), Virunga (RDC) et les Parcs Nationaux des Volcans (Rwanda). C’est ainsi qu’un secrétariat exécutif, basé à Kigali, a été mis sur pied en 2008 pour assurer la coordination entre parties prenantes et les autorités des aires protégées transfrontalières.

Les assises du 4 au 5 juin 2014 tenues à l’Hôtel Ihusi s’inscrivent donc dans le processus de redynamisation des comités techniques nationaux qui sont les bras stratégiques de GVTC en matière de protection de la Conservation communautaire. Les quatre comités susmentionnés sont les suivants : (1) le Comité régional pour la recherche et suivi écologique qui doit s’assurer de la qualité de la recherche transfrontalière ainsi que son monitoring ; (2) le comité régional pour le tourisme en charge du financement durable et de l’approche de planification régionale du tourisme ; (3) le comité régional pour la conservation communautaire et le business des communautés en charge du développement des communautés par des micro-entreprises liées à la conservation et au secteur privé et enfin (4) le comité régional pour le renforcement de la loi et de la sécurité qui assure le renforcement de la loi, la sécurité régionale et le développement des capacités des gestionnaires des parcs.
A ces assises de Goma, un nombre important de partenaires provenant des instituts nationaux et régionaux, des associations et autres ONGS tant nationales qu’internationales œuvrant dans le domaine de la conservation ont été conviés afin de mettre sur pied d’élaborer des outils et concevoir des stratégies nécessaires à la redynamisation des comités régionaux de conservation communautaire. Au nombre de ces partenaires figuraient l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature/Parc National de Virunga/RDC(ICCN/PNVI RDC), le World Wildlife Funds (WWF/RDC), The Gorilla Organization, International Gorilla Conservation Programm (IGCP), Uganda Community Tourism Association(UCOTA), Bwindi Mgahinga Conservation Trust), UWA, TGO, etc.

Le Gouvernement congolais a été représenté, à ces assises, par Son Excellence Mr Anselme Kitakya, Ministre provincial du Nord Kivu en charge de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Tourisme. Quant à la représentation de GVTC, elle a été assurée par Dr Muamba Tshibasu, son Secrétaire Exécutif, par Madame Thérèse Musabe, Secrétaire Exécutive adjointe en charge de la planification & politique de développement et James Byamukama qui assure le suivi et l’évaluation du programme chez GVTC.
De son côté, Monsieur le Secrétaire Exécutif de la GVTC, aux côtés de Son Excellence Monsieur le Ministre provincial de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Tourisme, a remercié ce dernier pour sa présence à ces assises, signe manifeste de son intérêt et l’engagement du gouvernement provincial du Nord Kivu aux activités de la GVTC et de la conservation communautaire.

Saluant les directeurs des instituts intergouvernementaux en charge de la conservation communautaire dans leurs Etats respectifs, Dr Muamba Tshibasu, Secrétaire Exécutif de la GVTC, a rappelé que la présence de S.E. le Ministre provincial de tutelle à ces assises est un signe évident que la province du Nord Kivu fonctionne normalement et que la paix et la sécurité y sont revenues et y sont durablement installées. Cet acquis, a-t-il précisé, met la GVTC et ses partenaires à l’aise pour la mise en œuvre du programme d’activités à l’Est de la RDC et dans les pays frontaliers du Rwanda et de l’Uganda. Aussi a-t-il précisé que ces assises portent essentiellement sur la redynamisation des 4(quatre) Comités techniques qui sont les bras autorisés de la GVTC en vue de protéger durablement l’écosystème et les ressources naturelles et promouvoir le bien-être de nos communautés transfrontalières de la RDC, du Rwanda et de l’Uganda. Ces assises, a-t-il ajouté, témoignent donc du fonctionnement effectif du Secrétariat exécutif de la GVTC en charge de la mise en œuvre du Plan stratégique révisé pour 2013-2018, avec pour objectif de concilier la conservation et le développement des communautés transfrontalières des pays précités et dans le but de servir l’homme et la femme, servir les communautés, servir la population en général. Toutefois, un accent doit être mis sur les facteurs de menace à la conservation notamment l’insécurité, la pauvreté, la démographie galopante qui nécessitent une gestion rationnelle et concertée des ressources naturelles disponibles afin que les générations présentes et futures tirent profit des aires protégées. D’où la dynamique de consultation, de concertation afin de mener des actions qui profitent aux communautés représentées par les participants.

Représentant le Gouvernement provincial du Nord Kivu et l’Etat congolais en général, le Ministre de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Tourisme, remercié le Secrétariat exécutif de la GVTC et participants à ces assises, tout en louant les efforts investis par le Chef de l’Etat congolais dans la conservation de la Nature, les efforts des FARDC pour ramener la paix et la sécurité à l’Est de la RDC, sans lesquelles la conservation ne saurait être effective.

Son Excellence le Ministre est revenu sur les tâches qui incombent aux comités techniques de conservation et entreprise à savoir mener des actions de plaidoyer, de facilitation et de partage d’information pour la mise en œuvre effective des projets. La compilation des données et autres informations sur l’accès aux ressources naturelles et partager lesdites informations avec les différents partenaires, tout cela dans l’intérêt des communautés locales et des secteurs privés qui se doivent de tirer profit des ressources naturelles disponibles.

L’exposé-phare à ces assises donné par Mr James Byamukama a notamment insisté sur la gouvernance et le fonctionnement de GVTC afin de dégager les rôles, les responsabilités, les droits, les bénéfices des partenaires au processus de conservation communautaire. Cette gouvernance, a précisé l’orateur, porte sur la manière dont le pouvoir et l’autorité sont exercés et distribués, la manière dont les décisions sont prises et comment les gouvernés arrivent-ils à s’impliquer dans la prise des décisions qui les concernent. Le concept de gouvernance est finalement indissociable d’avec l’équité, la participation, le pluralisme, la transparence, la redevabilité ou l’obligation de rendre compte, la règle de la loi, l’efficacité, etc. Gouvernance rime donc avec management qui évoque l’organisation et la coordination des activités dans le but d’atteindre les objectifs visés et prédéfinis. C’est ainsi que l’orateur planché sur l’organigramme de la Conservation transfrontalière, en mettant un accent sur les rôles, les responsabilités, les droits et les bénéfices ou retombées des uns et des autres. GVTC qui est une institution intergouvernementale qui fonctionne sous la direction des Ministères nationaux en charge de la conservation de la Nature moyennant des Accords tripartites à cet effet ; des Instituts Nationaux de la Conservation de la Nature et du Transboundary Co-Secretariat (TCS). Ce canal de communication, de concertation et de collaboration culmine dans les comités techniques régionaux précités qui, à leur tour, s’achèvent dans le Regional Transboundary Forum.

Suffisamment informés sur ces mécanismes interétatiques de conservation communautaire coordonnés par GVTC, les participants se sont constitués en deux groupes de travail, au cours du premier et du deuxième jour, afin de discuter de la problématique de la conservation communautaire et dégager, de commun accord, les rôles, les responsabilités, les droits et les bénéfices ou retombées des intervenant dans la stratégie de la conservation. Deux exposés nourris de réflexions de participants ont ainsi présenté les résultats des travaux en carrefour à la grande satisfaction des participants et des organisateurs.

GVTC Communications Service

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.