Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Le Vietnam compté parmi les plus grands marchés mondiaux illégaux d’ivoire

Nairobi- Le Groupe de conservation « Save the Elephants » rapporte que le Vietnam est l’un des plus grands marchés mondiaux illégaux d’ivoire, devenant ainsi populaire parmi les acheteurs chinois. Le groupe signale qu’au cours de huit dernières années, le nombre d’articles en ivoire pour la vente a galopé plus de six fois.
Haute demande d’ivoire en Chine et au Vietnam.
Le chercheur de « Save the Elephants », Esmond Martin dit que 60% de défenses d’éléphants vendues au Vietnam provenaient des ports africains situés le long de l’Océan indien.
« A peu près deux tiers d’ivoire qui quitte le continent va vers les ports de l’Afrique de l’Est, principalement Mombasa et Dar es Salam, et dans une moindre mesure à Zanzibar et les deux-tiers d’ivoire qui quittent l’Afrique va en Chine et au Vietnam », a expliqué Martin. « Maintenant la grande différence entre les marchés chinois et vietnamien est le marché chinois quant au commerce de détail, le côté légal et peut-être côté illégal de ce commerce est en baisse alors que le marché vietnamien est tout à fait en pleine floraison ».
Le rapport du Groupe « Le commerce illicite vietnamien de l’ivoire » a documenté plus de 16.000 articles d’ivoire exposés et prêts pour la vente dans trois villes et environs. Dans un rapport similaire en 2008, 2400 articles étaient exposés dans la même localité.
Les investigateurs notent que le manque de renforcement de la loi et la corruption ont contribué à l’expansion du commerce au Vietnam. Aussi ont-ils constaté que l’augmentation des touristes asiatiques a entrainé une hausse de la demande.
Relâchement des lois à travers les frontières
Au cours de deux dernières années, le gouvernement chinois a réprimé le commerce illégal de l’ivoire d’éléphant et à leur tour, les acheteurs chinois de l’ivoire ont traversé la frontière vers le Vietnam, a établi le chercheur Lucy Vigne.
« En Chine, à cause du coût de la bureaucratie, chaque article de vente en sortie illégale doit avoir une carte d’identification. Ceci n’est pas requis au Vietnam, ainsi le coût de la bureaucratie, le coût de la main d’œuvre, les frais généraux sont plus élevés », dit-elle. « Les prix en Chine sont de loin plus élevés qu’au Vietnam et voilà pourquoi le Vietnam est une place principale du territoire continental pour les Chinois d’y atterrir et acheter de l’ivoire de manière illégale en dehors de leur propre pays ».
Le rapport de « Save the Elephants » signale que 75% d’acheteurs d’ivoire au Vietnam viennent de la Chine.
Au Vietnam, les artisans gagnent une moyenne de 260$ le mois. En Chine, un artisan peut gagner jusqu’à 800$.
Le fondateur et directeur de Save the Elephants, Iain Douglas-Hamilton, a insisté sur le nécessité de fermer de nouveaux marchés émergeant en Asie.
« L’étude est un avertissement que lorsque vous pensez être sur le point de résoudre un problème, ce dernier peut se déplacer vers les frontières d’autres Etats. Dans ce cas, le problème du trafic illégal d’ivoire a émigré vers la frontière vietnamienne. Ainsi est-il vrai que vrai que l’unique espoir est de faire baisser la demande et les envies en matière d’ivoire et ceci a été largement reconnu par la Chine et les Etats-Unis d’Amérique », a affirmé Hilton.
« Au cours de deux dernières années, le prix d’ivoire, spécialement en Chine, a triplé jusqu’à 2000 $ le kilogramme. On estime que 100.000 éléphants africains ont été abattus entre 2010-2013 »
(Écrit par Mohammed Yusuf)
http://www.voanews.com/content/report-vietnam-is-among-the-worlds-biggest-illegal-ivory-markets/3424751.html

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.