Media Center

Home | Media Center

DOCUMENTS

  • Trilateral Memorandum of understanding...

    File size: 2.1 Mo

  • Transboundary Core Secretariat - Ten year...

    File size: 665 ko

  • Protocole d’entente trilatéral entre l’UWA,...

    File size: 2.1 Mo

Difficile cohabitation entre les humains et les hippopotames à Uvira, Sud-Kivu,RDCongo

Sud-Kivu, RDCongo, Un hippopotame a été tué par balle le matin de vendredi 21 octobre 2016 au quartier Kavimvira au nord de la cité d’Uvira.
La bête est sortie du lac Tanganyika jusqu’à une distance de plus de 400 mètres dans les allées des avenues de ce quartier provoquant une forte panique des habitants qui ont commencé à fuir, l’un des habitants a même perdu connaissance, tétanisé par la peur. Un militaire FARDC a tiré des balles sur le gigantesque mammifère au moment ou la bête commençait à vouloir aussi se sauver à vive allure.
Selon un observateur l’animal tentait de rejoindre le marais de Niangara ou ces animaux ont l’habitude de paitre en toute quiétude mais malheureusement le marais est en même temps un véritable grenier pour les habitants de la cité d’Uvira qui y pratiquent l’agriculture.
C’est le deuxième hippopotame abattu dans les circonstances similaires en moins de 6 mois. Le dernier cas en date, c’était un hippopotame qui avait attaqué des gens qui se baignaient au large du Tanganyika parmi lesquels un militaire qui a du recourir à son arme à feu.
Chaque année les hippopotames causent mort d’hommes dans cette cité, au moins 6 personnes sont tuées chaque année selon une source de la société civile, les victimes sont pour la plupart des pêcheurs ou des jeunes gens qui vont puiser de l’eau, faire la lessive, la vaisselle et se baigner au lac dans une cité ou la pénurie d’eau potable se fait sentir avec acuité.
Au cours de la même période, de l’autre coté du lac, dans le pays voisin le plus proche, un hippopotame avait été tué dans des circonstances pareilles après qu’il ait tué un officier militaire. Après cet incident ces animaux auraient été déclarés non grata dans cette zone, ce qui expliquerait leur présence presque massive à Uvira ce dernier temps.
Il est très rare de voir un hippopotame hors de l’eau au jour levé. En journée, l’hippopotame se nourrit d’herbe et de graminées à proximité des berges. La nuit tombée, il s’éloigne des berges pour rejoindre des pâturages par des sentiers précis, parcourant pour cela jusqu’à 10 km. Il ne se sert pas de ses dents pour couper l’herbe, mais la cueille avec ses lèvres.
Pendant sa quête de nourriture, il arrive parfois qu’il pénètre dans des plantations, occasionnant des dégâts conséquents.
L’hippopotame amphibie consomme 40 kg de matières végétales en moyenne chaque nuit. Ce n’est pas un prédateur en soi mais il attaque par reflexe de protection, l’hippopotame pratique parfois de la nécrophagie, qui consiste à se nourrir d’un animal déjà mort.
L’hippopotame tué à Uvira (voir les 2 photos), avec cette taille, n’a d’autres prédateurs que l’homme, c’est une espèce rare, protégée et en voie de disparition mais la question qui se pose c’est celle de savoir quelles stratégies adoptées pour conserver les hippopotames à Uvira et protéger la population riveraine qui vit au large du lac
https://www.facebook.com/marcellin.chirha/posts/1538289506197379

À propos de GVTC

La Collaboration transfrontalière du Grand Virunga est un cadre de gestion stratégique, transfrontalière et collaborative du paysage du Grand Virunga

              

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.

Informations de contact

Nyarutarama Road, Nyarutarma
PO Box 6626, Kigali, Rwanda
Téléphone: +(250) 252-580-429
Mobile +(250) 788-573-965
Email info@greatervirunga.org
Site web: www.greatervirunga.org

© Copyright GVTC, Tous droits réservés 2017.